publicité

Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat, en visite à Marseille

Marylise Lebranchu , ministre de la réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction Publique est à Marseille pour poursuivre le travail engagé par le premier ministre sur le projet de métropole 

  • Par Marc Civallero
  • Publié le 29/10/2012 | 10:04, mis à jour le 29/10/2012 | 15:25
La ministre de la réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction Publique, Marylise Lebranchu en visite à Châlons-en-Champagne © France 3 Champagne-Ardenne - Photo: Claudine Crenn
© France 3 Champagne-Ardenne - Photo: Claudine Crenn La ministre de la réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction Publique, Marylise Lebranchu en visite à Châlons-en-Champagne
 C'est dans ce contexte que les maires de plus de 60 communes des Bouches-du-Rhône ont adressé une lettre ouverte au président de la République dans laquelle ils affirment leur refus de la création d'une métropole marseillaise. De son coté le secrétaire départemental du PCF, Pierre Dharréville, demande , lui aussi dans une lettre ouverte, que la ministre ouvre "une vraie discussion"...il écrit : " nous attendons d'elle un esprit de dialogue et de construction. Le gouvernement ne peut faire le choix d'imposer de façon autoritaire une réforme de la démocratie locale. Depuis les annonces intempestives du premier ministre l'isolement des tenants de la métropole s'est amplifié"

Réactions de Maryse Joissains, maire UMP d'Aix-en-Provence et d'Eugène Caselli, Pdt PS de Marseille Provence Métropole, recueillies par Jean-Manuel Bertrand 

réactions au projet de grande métropole


En direct dans notre édition de la mi-journée, la ministre, Marylise Lebranchu a réaffirmé la volonté du gouvernement de créer une grande métropole, elle a déclaré que rien n'était écrit, que rien ne se ferait contre les maires et qu' une concertation allait être mise en place.
La ministre a indiqué toutefois que cette concertation ne pouvait pas durer des mois et que le calendrier prévu par le gouvernement serait respecté. Le texte devrait être écrit à partir du mois de janvier 2013.

les + lus

les + partagés