publicité

OM-Guingamp : la plus-value Michel Aliaga

Le journaliste marseillais, bien connu des téléspectateurs de la région PACA, est "l'homme de terrain", pour OM-Guingamp, ce dimanche 6 janvier. Un véritable atout pour les passionnés de football. 

  • Par Muriel Gensse
  • Publié le 06/01/2013 | 11:24, mis à jour le 06/01/2013 | 13:00
Michel Aliaga, grand reporter Francetv
Michel Aliaga, grand reporter Francetv

La pelouse du vélodrome, Michel Aliaga la connaît bien. Depuis plus de 20 ans, il est journaliste sportif pour France 3 Provence Alpes, et suit tout particulièrement l'OM. L'OM, une passion. Le journalisme sportif, un rêve d'enfant. Michel est donc un homme heureux ! Surtout que des moments particuliers, il en a vécu de nombreux. S'il faut n'en citer qu'un, ce sera sa rencontre avec Zinedine Zidane en 2003, à Madrid. "Une rencontre extraordinaire". Il n'en dira pas plus, mais son oeil pétillant et l'émotion qui marque discrètement son visage, feront comprendre le reste.

Première intervention en direct de la pelouse du stade vélodrome, en 1998, lors de OM-Auxerre. Seconde, il y a tout juste un an, avec OM-Red Star pour les 32e de finale de la Coupe de France. Entre temps, Michel commente OM-Cambrai en Coupe de France, en 2007, et OM-Montpellier en Coupe de la Ligue en 2008. A chaque fois "c'est un énorme plaisir et beaucoup de travail et de pression".  

 

Comment intervenir lors du match ?

Michel choisit ses moments pour intervenir entre les commentaires de Kader Boudaoud  et Emmanuel Petit. "Il faut être pertinent et apporter un plus". C'est difficile de trouver les bonnes questions et de ne pas se faire piéger par le "vous avez gagné, vous êtes content ?". "Ce n'est pas un exercice anodin". Pour le réussir, il peut miser sur une culture footballistique marseillaise extraordinaire. Une connaissance acquise quotidiennement depuis...sa naissance, qui s'affine, en fonction de l'objectif professionnel. "J'ai noté que Thibault Giresse, le fils d'Alain, a manqué un penalty récemment, cela peut être un information pour cet après-midi...", "je me suis également aperçu, qu'il n'y avait aucun défenseur remplaçant sur le banc du côté de Guingamp...s'il y a un problème dans leur défense, cela sera intéressant d'en parler".    

Mais Michel a un défaut, vouloir trop en dire. "Je trouve que lors d'un match, nous (les journalistes ndlr) sommes trop basiques et que nous ne donnons pas assez d'informations". Alors il sait qu'il doit se freiner...Concentré, il l'est !    



 

les + lus

les + partagés