publicité
élections municipales 2014 Rechercher un résultat :

Marseille: le cloaque de la porte d'Aix

Campement de Roms et parking squatté par des malfrats font de cette place un symbole d'une ville en panne.

  • Xavier COLLOMBIER
  • Publié le 03/08/2011 | 17:21
image_69896179.jpg
video title

Racket dans un parking de Marseille

A Marseille, depuis près de six mois, une bande de jeunes fait main basse sur les recettes d'un parking municipal. Un parking abandonné par la société qui le gérait, après les intidimidations dont a été victime le personnel.

video title

Marseille: Roms l'alerte de Médecins du Monde

Médecins du monde appelle les pouvoirs publics à cesser immédiatement les expulsions de Roms dans notre pays. L'association réclame un moratoire à ce sujet.

video title

Marseille: expulsion camp de Roms

Expulsion par les autorités préfectorales d'un nouveau camp de Roms à Marseille.

A l'entrée de la ville, sous les fenêtres du Conseil Régional, se joue une tragédie humanitaire dans un climat d'indifférence, de laisser-faire, de passivité politique, sur fond de mondialisation, de paupérisation et de crise économique.

Sur cette place Jules Guesde l'épidémie menace, l'insalubrité est reine et les trafics prospèrent. A deux pas du campement des Roms, une pègre locale a pris ses quartiers dans un parking sous-terrain, allant jusqu'à chasser le gestionnaire.

La Porte d'Aix triste symbole d'une cité.

                                     
image_69896191.jpg

Les Roms

Ils ont été expulsés ou ils viennent d'arriver. Un vrai bidonville à l'entrée de la deuxième ville de France. Pour la Préfecture, des filières mafieuses prospèrent avec de vraies filières promettant aux candidats à l'immigration en Roumanie une vie meilleure.

Voir le reportage de Jean-Louis Boudart.

                                
image_69896185.jpg

L'inquiétude des commerçants

Dans ce quartier populaire, les commerçants tirent la sonnette d'alarme, pour eux et fort du rapport de Médecins du Monde, le risque sanitaire existe. L'association humanitaire parle d'un danger d'épidémie de rougeole.

                           
image_69896197.jpg

Médecins du Monde appelle par ailleurs les pouvoirs publics à cesser immédiatement les expulsions de Roms dans notre pays. La réponse policière ne faisant que déplacer la question vers d'autres squats de misère comme aujourd'hui Porte d'Aix. Voir dans le Bloque vidéo le reportage de Ghislaine Milliet sur l'appel de Médecins du Monde.

Le parking de la honte

                   
image_69896250.jpg

Jean-Jacques Fiorito, dans le quotidien la Provence, revient sur un territoire de non-droit, à l'entrée de Marseille.

"On entre dans un parking comme on traverse une République bananière. Vinci gérait pourtant le parking Jules-Guesde dans le cadre d'une délégation de service public (DSP) signée avec la communauté urbaine (MPM). Mais le délégataire a disparu. (..) Plus de société, plus personne pour organiser le stationnement, si ce n'est un groupe de jeunes très fraternels. "Rentre, frère, rentre" et le journaliste de nous expliquer le manège de ces truands en herbe réclamant 5 € à chaque automobiliste voulant malgré tout laisser sa voiture dans ce taudis.

"Comment en est-on arrivé là? A Vinci, on explique: "Il y a eu des intimidations visant le personnel. On a bien dû déposer une vingtaine de plaintes. Mais personne n'a bougé. On est parti."

Réponse de Marseille Provence Métropole par la bouche d'un élu de l'opposition UMP Gérard Chenoz, dans les colonnes de nos confrères: "Dans cette affaire, où tout le monde se renvoie la balle, il faut renforcer la sécurité. Un parking normal n'a besoin que d'un gardien. Pas celui de la porte d'Aix. Il faut faire appel à une société de sécurité".

Même son de cloche, du côté de la mairie -socialiste- de secteur, pour Lisette Narducci: "Je suis très inquiète. C'est du jamais vu et on laisse pourrir la situation. J'ai honte."

Le reportage d'Estelle Mathieu et de Gilles Guérin de la rédaction locale de France 3 Marseille

Vos réactions

Sur nos réseaux sociaux, le reportage diffusé dans l'édition locale de Marseille sur la situation des Roms porte d'Aix vous fait réagir. Ainsi sur notre fil Twitter, on nous écrit: Jean-Paul Kopp du collectif associatif Roms Marseille Provence PACA:

                         
image_69897993.jpg

Si vous aussi vous souhaitez réagir:

 Par mail en                 cliquant ici

 Sur notre fil twitter: http://twitter.com/France3Provence

Sur notre page Facebook:

http://www.facebook.com/france3provencealpes

Ou directement sur le forum de cet article.

D'autres réactions sur nos pages Facebook:

                            
image_69901794.jpg

D'autres réactions sur notre mail:

Frantz Olivié nous écrit: "

"Qu'est-ce que c'est que ce reportage? Non seulement ils n'ont pas de toit mais ils apportent la rougeole, la peste et le choléra. Quant à l'autre buse officielle il connait des numéros de véhicule de gens non identifiés!!! Et en plus ils gagneraient de l'argent au lieu de mourir de faim? Ah les bandits!. Si on ne peut pas leur foutre la paix (ce qui serait un minimum) qu'on leur donne de quoi se loger et vivre dignement. Gros dégout. Frédéric Cotton."

Véronique LABBE :"Dans les villes de Roumanie et de Tchéquie, des murs de la honte sont construits afin d’isoler les Roms du reste de la population sous le regard bienveillant de la CEE.

A Marseille, future capitale de la culture en 2013, les Rom, malgré les violents orages et le temps ni figues ni raisins (mois de juillet le plus froid depuis trente ans) sont rassemblés, après les expulsions à répétition, sur l’esplanade de la Porte d’Aix au vue et au su des autorités. Car pour information cette esplanade se situe à vol d’oiseau à 50 mètres de l’Hôtel de Région et 500 mètres de la Mairie de Marseille.

D’autre part cela aucune amorce de solutions ne pointe à l’horizon. Combien de temps cela va –t-il encore durer ? Que reste-t-il du discours sécuritaire de Grenoble ? Rien sauf pour les Rrom car ce discours a permis le renforcement des exactions contre nos populations : expulsions manu militari sans possible mise en sécurité (tout au moins médicale), malgré les interventions en leur faveur y compris celles des Médecins du Monde, incendie des camps, cocktail Molotov, etc.

Il est scandaleux de voir au XXIème siècle des enfants à qui l’on refuse en France toute assistance alors qu’ils sont européens. Dans un même temps dans la corne de l’Afrique, où une mobilisation très forte est en cours, au moins peut-être des solutions seront trouvées pour eux. Il faudrait, à notre avis un même niveau de mobilisation pour les populations Rrom au moins en France dans un premier temps.

Monsieur le Président de la République pour les enfants Rrom déjà inscrits dans les écoles et ceux en âges d’être inscrits et la perspective de l’hiver en toile de fond nous vous demandons de mettre un bémol à la continuité de l’application de votre discours sécuritaire où seulement les Rrom sont concernés, cela vous honorerait.

Messieurs les Préfets et messieurs les politiques de tous bords faites monter une véhémente protestation afin que cesse cet ethnocide et ce que vous appelez Liberté, Égalité, Fraternité ne soit pas des expressions vidées de leur contenu en ce qui concerne nos populations. Mme LABBE Véronique Présidente association NOTRE ROUTE"

les + lus

les + partagés